• Courses à Paray

    Les courses hippiques à Paray, un vecteur de relations publiques

    Le prix de Saint-Yan remis par M. Bernigaud à la jockey Valérie Gobet-Raspilaire qui montait la favorite Perle du Maine, entrainée par Joël Despres.

    Prix de Saint-Yan, Prix de la ville de Bourbon-Lancy… les communes ont-elles investi sur les courses hippiques de Paray-le-Monial hier lundi de Pâques pour porter leur image ? « Non, non. La tradition veut que l'on donne les noms des courses à des chevaux émérites du passé… Mais personne ne les connaît, alors autant faire plaisir à des partenaires comme les collectivités locales que l'on aimerait voir chez nous, sur les champs de courses », explique Renaud de Villette, président de la Société des courses hippiques de Paray. Des partenaires qui n'ont, sur ce coup-là, aucunement bourses déliées. René Bernigaud, maire de Saint-Yan, concède seulement être venu avec une coupe à offrir au gagnant (en l'occurrence une jockey) et deux bouteilles à partager après la course en salle de réception.

    Un chèque et deux banderoles : une communication révolue
    Les dotations des courses hippiques sont composées presque uniquement d'une dotation affectée par le PMU en fonction de calculs savants. « Il s'agit de sommes importantes, en moyenne 12 à 15 000 € par course, les partenaires à ce niveau sont rares, mais si l'un d'eux veut apporter un plus c'est tout à fait possible dans le cadre d'une opération de relations publiques » ajoute M. De Villette. Pour lui, le temps d'une communication en faisant un chèque et en posant deux banderoles est révolu.

    Outil de développement commercial et de management
    « L'hippodrome de Paray propose des structures d'accueil avec salle privative afin de recevoir des partenaires lors d'un repas et/ou d'une après-midi », en compagnie de clients, fournisseurs, prospects, relations de travail, employés de l'entreprise, et ce en échange de l'achat d'un lot d'entrées.
    Le principe a retenu toute l'attention de M. Bernigaud, par ailleurs président de la caisse locale du Crédit Mutuel : « nous avons effectivement réservé pour la réunion de courses hippiques du 1er mai prochain, la salle privative afin de partager une rencontre conviviale entre administrateurs autour d'un repas. Et nous avons acheté 150 billets d'entrées à l'hippodrome que nous allons offrir aux clients de notre caisse locale ». Ce jour-là, une course s'appellera alors « Prix du Crédit Mutuel », imprimée sur les programmes, annoncées au micro et peut-être sur la chaîne spécialisée Equidia. Ils sont quelques-uns sur la région de Paray à considérer les courses hippiques comme un outil soit commercial, soit de management interne : les Ets France Boisson-Callier, Bouhet et d'autres sont des fidèles, de nouveaux partenaires seraient même intéressés : un fournisseur Gueugnonnais de matériaux doit prochainement construire un dépôt à Paray… juste devant l'hippodrome. Voilà un partenaire idéal avec une enseigne visible de tout l'hippodrome !

    Eric Dujardin du JSL le 14/04/2009.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter