• Centre école : Gérard Lidoine à la retraite

    Sports

    C’est en présence du chef de centre Jacques Aboulin, que GeorgesVallette, ex maître des lieux et retraité, qui a accueilli Gérard Lidoine en 1988 au centre école à Saint-Yan, en qualité de chef de la division technique, retraça la carrière de Gérard Lidoine : formation militaire et «enfant de troupe» dès 1962 où il intègra l’Ecole Militaire Préparatoire du Mans, engagement dans l’Armée de l’Air en 1967, formation à l’Ecole Militaire de Salon de Provence en 1973, puis affectations sur les bases aériennes de Luxeuil, Bordeaux-Mérignac, Nancy. En 1984, il quitte l’armée de l’air au grade de capitaine, pour se poser et entrer à la DGAC (Direction Générale de l’Aviation Civile) en poste à Saint-Cyr l’Ecole puis en 1988 à Saint-Yan, chef de la division technique jusqu’en 2002.

    Depuis, il est chargé de mission auprès du chef du SEFA (Service d’Exploitation de la Formation Aéronautique). Gérard Lidoine, avant d’offrir le pot de l’amitié, remercia tous les présents, toutes celles et ceux qui l’ont aidé dans sa tâche. Pour meubler cette nouvelle tranche de vie qui commence, toujours dans la continuité de sa passion, l’aviation et le ciel, une lunette astronomique lui fut offerte. Un outil qui lui fera découvrir un autre horizon et rêver à coup sûr...

    Bonne et longue retraite.

    Jean-Claude Mansier du JSL le 23/11/2009.


    1 commentaire
  • Retraite de Jacky Desvaux au Centre Ecole

    Sports

    La semaine dernière, après de « bons et loyaux services », comme on a coutume de dire, Jacky Desvaux faisait valoir ses droits à la retraite. Dans la bonne humeur et devant une importante assemblée composée du personnel en activité et de nombreux retraités, Jacques Aboulin chef de centre, dans la bonne humeur qui le caractérise, retraçait le parcours de l’homme du jour embauché en 1976 en tant que plombier-électricien. Après avoir gravi les échelons propres à sa profession il met fin à une carrière de plus de trente trois années de service dans la maison aéronautique, en qualité de responsable des « moyens généraux », à savoir tout ce qui touche à l’entretien des multiples bâtiments et équipements du centre école ainsi qu’à la gestion des personnels y étant attachés. Des fleurs à Madame, de nombreux cadeaux au nouveau retraité, une belle ambiance autour du verre de l’amitié, tous les ingrédients nécessaire à « l’entretien » mais cette fois de l’amitié,  après ce long bail. Bonne retraite Mrs Desvaux.

    Pierre Caron du 09/11/2009.


    votre commentaire
  • 400 Avions attendus

    Le Réseau du Sport de l’Air (RSA) devrait animer sur l’aéroport de Saint-Yan une grande manifestation pendant 5 jours au mois de juillet prochain. Ateliers de construction d’aéronefs, démonstrations... 400 avions devraient atterrir sur le site.

    Le JSL du 07/11/2009.


    votre commentaire
  • Formations, décollage imminent !

     

    Le pôle aéronautique proposera à partir de janvier, une formation pour devenir steward ou hôtesse de l’air.

     


    Hôtesses sur le tarmac
    Formées à Lyon, ces hôtesses étaient à la présentation d’une nouvelle formation à Saint-Yan.

     

    «Saint-Yan dans 5 ans». C’est le projet que les 4 clubs d’entrepreneurs du Charolais-Brionnais sont venus découvrir vendredi après-midi sur le site du SEFA.

     

    Nous croyons que la formation est porteuse d’emplois», avait déclaré plus tôt dans la matinée, Jacques Rebillard, président du Saint-Yan Air’e Business, lors de la visite des entrepreneurs de la CGPME.

    Il semblerait que les formations tant attendues et maintenant fois annoncées à l’aéroport devraient enfin voir le jour au début de l’année 2010. «Les thèmes sont prêts, les formateurs sont choisis». Restent juste quelques détails administratifs et pratiques à résoudre et l’Air’e Académie pourra prendre son envol. Dans quelques mois, ce sont des dizaines d’apprentis hôtesses de l’air et stewards qui devraient déambuler sur le site. Un bâtiment consacré à cette formation est en cours de réalisation. Cerise sur le gâteau, les futurs élèves devraient bénéficier d’un spa, d’une piscine sur le campus. Mais ce n’est pas pour tout de suite. Pour l’heure, la formation sera dispensée par le CPFA, un centre de formation créé à Lyon en 2000. Bernard André, son directeur, est Bourguignon depuis 20 ans. «C’est pour cela que j’étais motivé pour créer une seconde école en Bourgogne ». «Le métier d’hôtesse n’est plus comme avant, explique t-il. Elles sont formées à la sécurité, aux aspects médicaux et aux gestes de premiers secours, elles doivent connaître les pathologies les plus courantes en avion, etc». Les cours seront à la fois théoriques et pratiques et seront validés par une série d’examens. «Si tout va bien, la première session devrait démarrer en janvier 2010». Même échéance pour la formation au métier d’agent de prévention du péril animalier. «Nous attendons juste d’obtenir l’agrément de la DGAC qui devrait arriver prochainement».

    Hôtesses sur le tarmac
    Bernard André présente la formation pour hôtesses et stewards.
    Jacques Rebillard est en arrière-plan.


    «C’est une formation aéroportuaire méconnue», déclare Stéphane Pillet, président de BTEE, société Suisse spécialisée dans ce domaine. Pourtant, il suffit de voir les chiffres pour réaliser l’importance d’une telle formation. On recense près de 9000 impacts entre un avion et des oiseaux chaque année (aviation civile). Un réacteur touché peut coûter jusqu’à 15 000 dollars voire 6 millions si l’avion est mis hors service. «C’est un coût énorme pour les compagnies aériennes». Pire, ces impacts peuvent causer des crashes mortels.

    Les formations à la prévention du péril animalier durent trois jours et comprennent aussi théorie et pratique. «Nous envisageons aussi de développer une licence internationale et un Brevet professionnel». Cela étant, une formation est prête à démarrer : celle du management dispensée par la société Hyperlien basée à Paris et qui s’apprête à déménager à Saint-Yan. Hervé-Edgar Bonnet, gérant d’Hyperlien, explique : «Les intervenants, des consultants d’expérience rompus au monde de l’entreprise animeront des séminaires inter et intra-professionnels, personnalisés ou encore des accompagnements individuels».


    Si tout va bien, la première session devrait démarrer en janvier 2010.
     

    Des aéro-villages en projet : Cela vous tente-t-il de rentrer chez vous en garant votre avion dans votre garage ? Le concept existe dans quelques villes en France et aux Etats-Unis entre autres. C’est une des idées que souhaite développer le directeur de l’aéroport, Leslie Blankley, sur Saint-Yan mais aussi sur l’ensemble du département.

     

    Caroline Musquet du JSL le 23/09/2009.


    votre commentaire
  • L’aviation d’affaires prête à prendre son envol


    Les Affaire vont s'envoler !
    De gauche à droite : Jacques Rebillard vice-président conseil régional, François Patriat président du Conseil Régional,
    René Bernigaud maire de Saint-Yan, Jean Vien président de la CGPME, Jean-Marc Nesme, maire de Paray.

     

    Hier, une centaine de chefs d’entreprises venus de tout le département et plusieurs élus locaux et régionaux invités par la CGPME (Confédération générale du patronat des Petites et Moyennes Entreprises) ont participé à une journée de découverte du site aéroportuaire de Saint-Yan. L’occasion pour la CGPME de sensibiliser les entrepreneurs à l’aviation d’affaires. Objectif : inciter les professionnels à préférer l’avion pour leurs déplacements notamment vers les villes de l’ouest de la France et vers plusieurs destinations européennes. Date de lancement : vers le 15 octobre.

     

    Caroline Musquet du JSL le 19/09/2009.


    votre commentaire
  • L’avion de légende a effectué son dernier atterrissage à Saint-Yan.


    Le Nord 262 rentre au bercail
     

    C’est un avion de légende qui s’est posé pour toujours sur l’aérodrome de Saint-Yan. Le Nord 262 a marqué l’histoire du centre de formation aéronautique. Son retour fait la fierté des Hommes qui ont contribué à la faire voler.

    Lire la suite de l'article...

    Le JSL du 13/09/2009.


    votre commentaire
  • Bientôt un local flambant neuf pour le paraclub

     

    Nouveau local pour le Paraclub

    Le paraclub ascensionnel de Saint-Yan est particulièrement tourné vers leur futur local. En effet, dans le cadre de la décentralisation, le club s’est vu affecter le local qui a abrité l’ancien radar de la base. Les instances dirigeantes ( Conseil Régional et Conseil Général) vont effectuer une remise aux normes de ces locaux. Les devis sont établis. Les travaux vont bientôt débuter. Le paraclub en sera locataire. Ce sera un gros plus pour l’accueil de nouveaux adhérents car les locaux actuels sont vétustes et datent de la création du club. Précisions : des personnes ont gagné des vols de découverte gratuits. Qu’ils n’hésitent pas à se manifester auprès du club.

     

    PRATIQUE : Para-club ascensionnel Charolais brionnais Saint-Yan « La plaine »

    Saint-Yan. Tél. : 03 85 84 94 88 (club house le week-end) ou au 04 77 68 53 71 (en semaine). Email : paraclub.styan@free.fr

    Voler toujours plus haut - Lire...

    Le JSL du 13/09/2009.


    votre commentaire
  • EPL A12… 40 ans après


    Retour plein d’émotions le week-end dernier, 40 ans après, sur les terres de leur formation, pour 39 élèves pilotes de ligne de la promotion A12, une promotion qui comptait 62 élèves.

    Sélectionnés l’été 1969, après 3 ans d’études et leur service militaire, ils ont en très grande majorité intégré la compagnie Air France.

    Un « pèlerinage » et un programme chargé, avec visite des nouvelles infrastructures de la plate forme aéronautique locale et retrouvailles avec deux de leurs anciens instructeurs, Georges Valette et Bruno Debiesse. Repas le vendredi soir au restaurant du Centre Ecole, le lendemain, voyage en cars dans le Mâconnais et Beaujolais avec l’ascension de la Roche de Solutré, visite du Val Lamartinien et passage obligé dans 3 caves du Mâconnais et du Beaujolais, pour terminer par un dîner au Poisson d’Or à Mâcon.

    Promotion EPL A12


    Après 35 ans de carrière et environ 19000 heures de vol, ils arrivent maintenant à la retraite à 60 ans.

    De joyeuses retrouvailles au cours desquelles ils n’ont pas oublié leurs 8 camarades de promotion disparus et tout récemment les membres d’équipage et les passagers du vol Air France 447, une minute de silence a été observée à leur mémoire.

    Pierre Caron le 12/06/2009.


    votre commentaire
  • Journées découvertes du pilotage


    Prenez l'air pour les journées découvertes du pilotage.

    Devenir pilote, ce n'est pas une idée en l'air. Du 11 au 24 mai, les 600 aéroclubs de la Fédération Française Aéronautique se mobilisent pour organiser une vaste campagne d'information sur les métiers de l'air et invitent le grand public à découvrir l'aviation légère. A Paray, du côté de l'aérodrome de la Forêt, les pilotes chevronnés de l'Aéro-Club Charolais, véritables ambassadeurs de l'aviation de loisir, seront présents le week-end des 16 et 17 mai et pour l'Ascension les 21 et 22 mai aux fins d'accueillir le public, lui faire découvrir le pilotage et lui transmettre leur passion. Si vous avez envie de piloter, si vous êtes intéressés par l'aviation et les divers métiers de l'aéronautique, au sol ou en l'air, profitez de l'occasion, donnez des ailes à vos envies, le ciel charolais sera ouvert à tous les visiteurs. Pour ceux qui rateraient cette sortie, session de rattrapage les 4 et 5 juillet avec les portes ouvertes.

    Le JSL du 16/05/2009.

     


    votre commentaire
  • Assemblée Générale de l'Aéro-club Louis Notteghem

    Aéro-club Louis Notteghem

    Si la plate forme aéronautique connaît une bonne activité actuellement et des prévisions à venir intéressantes, l’aéro-club Louis Notteghem présent sur le site s’y porte bien aussi, les différents bilans annoncés dernièrement à l’assemblée générale en témoignent et la soixantaine d’adhérents peut exercer sa passion, dirait-on, dans un ciel quasiment bleu…

    Le président Paradis a fait le bilan des activités : 770 heures de vol réalisées en 2008 (un peu plus qu’en 2007),  avec quatre avions 253 heures d’instructions, deux brevets de base délivrés à deux jeunes du club Rémi Rouvet et Charles Fontaimpe, tout cela grâce à la complicité de pilotes instructeurs (il en faudrait plus) et plus particulièrement Guy Wastiaux, jeune instructeur tout frais émoulu de la formation pilote de ligne locale qui, en attente d’embauche en compagnie a donné beaucoup de son temps pour la formation à l’aéro-club. Il sera chaleureusement remercié et aura droit en cadeau à une superbe maquette d’un « DR 400 », œuvre de Claude Brouillet dont on connaît les talents en la matière.

    Le bilan financier présenté et explicité par Lucien Deloire sera adopté à l’unanimité. Il en résulte un solde très positif, en tenant compte toutefois dans ce résultat de la vente d’un avion en cours d’année.

    Pierre Aufranc cheville ouvrière du club également, parlera des activités pour l’année 2009, avec plusieurs rendez vous importants pour l’aéro-club: le week-end du 28 juin se déroulera le Championnat de France d’atterrissage de précision, le 20 juillet aura lieu le  départ du «Tour de France aérien  des jeunes pilotes » où l’aéro-club participera avec l’APASY (association patrimoine aéronautique Saint Yan)

    Serge Bonte fera le point sur des essais qui ont été faits sur un appareil dans l’hypothèse d’un éventuel achat. Il fera aussi quelques rappels techniques et de bonne organisation : avitaillement, déplacement et roulage avions sur les parkings, nettoyage des avions… Il informera qu’un audit sur le fonctionnement du club aura lieu cette année.

    Une assemblée générale très sereine, avec peu de changement au conseil d’administration. Trois personnes étaient à renouveler statutairement : Mrs Maurice Clémençon, Michel Langlet et Pierre Aufranc. Ces trois personnes seront réélues avec l’entrée au conseil d’administration de Bernard Perrin et Thierry Labarthe  Le bureau directeur ne change pas avec Gérard Paradis aux commandes, vice président Pierre Aufranc, secrétaire Jean François Desthieux, secrétaire-adjoint Serge Bonte, trésorier Lucien Deloire, trésorier-adjoint Hugues Pinel. Membres : Mrs Maurice Clemençon, Pascal Descréaux, Michel Langlet, Alain Longeot, Didier Picard, Guy Wastiaux, Thierry Labarthe-Vacquier et Bernard Perrin.

     

    La Rédaction le 28/03/2009.



    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique